Richesse de la Bible

Qoh 3,19 :
Car le sort des fils d’Adam, c’est le sort de la bête, c’est un sort identique : telle la mort de celle-ci, telle la mort de ceux-là, ils ont un souffle identique : la supériorité de l’homme sur la bête est nulle, car tout est vanité.

Dn 8,20 :
Le bélier à deux cornes que tu as vu : ce sont les rois de Médie et de Perse.

Gn 9,9 –11 :
« Je vais établir mon alliance avec vous, avec votre descendance après vous et avec tous les êtres vivants qui sont avec vous : oiseaux, bestiaux, toutes les bêtes sauvages qui sont avec vous, bref tout ce qui est sorti de l’arche avec vous : aucune chair ne sera plus exterminée par les eaux du Déluge, il n’y aura plus de Déluge pour ravager la terre. »

Gn 1,20-30 :
Dieu dit : « Que les eaux grouillent de bestioles vivantes et que l’oiseau vole au-dessus de la terre face au firmament du ciel. » Dieu créa les grands monstres marins, tous les êtres vivants et remuants selon leur espèce, dont grouillèrent les eaux , et tout oiseau ailé selon son espèce. dieu vit que cela était bon. Dieu les bénit en disant : « Soyez féconds et prolifiques, remplissez les eaux dans les mers, et que l’oiseau prolifère sur la terre ! » Il y eut un soir, il y eut un matin : cinquième jour.
Dieu dit : « Que la terre produise des êtres vivants selon leur espèce : bestiaux, petites bêtes , et bêtes sauvages selon leur espèce ! »

Le paradis terrestre
Il en fut ainsi. Dieu fit les bêtes sauvages selon leur espèce, les bestiaux selon leur espèce et toutes les petites bêtes du sol selon leur espèce. Dieu vit que cela était bon.

Dieu dit : « Faisons l’homme à notre image, selon notre ressemblance et qu’il soumette les poisons de la mer , les oiseaux du ciel, les bestiaux, toute la terre et toutes les petites bêtes qui remuent sur la terre ! »
Dieu créa l’homme à son image,
à l’image de Dieu, il le créa ;
mâle et femelle, il les créa.
Dieu les bénit et Dieu leur dit : « Soyez féconds et prolifiques , remplissez la terre et dominez-là. Soumettez les poissons de la mer, les oiseaux du ciel et toute bête qui remue sur la terre ! »
Dieu dit : « Voici, je vous donne toute herbe qui porte sa semence sur toute la surface de la terre et tout arbre dont le fruit porte sa semence ; ce sera votre nourriture.
A toute bête de la terre, à tout oiseau du ciel, à tout ce qui remue sur la terre et qui a souffle de vie, je donne pour nourriture toute herbe mûrissante. » Dieu vit tout ce qu’il avait fait. Voilà, c’était très bon. il y eut un soir, il y eut un matin : sixième jour.

Gn 2,15-22 :
« Le SEIGNEUR Dieu prit l’homme et l’établit dans le jardin d’Eden pour cultiver le sol et le garder. Le SEIGNEUR Dieu prescrivit à l’homme : « Tu pourras manger de tout arbre du jardin, mais tu ne mangeras pas de l’arbre de la connaissance de ce qui est bon ou mauvais, car du jour où tu en mangeras, tu devras mourir. »

Le SEIGNEUR Dieu dit : « Il n’est pas bon pour l’homme d’être seul. Je veux faire une aide qui lui soit accordée. » Le SEIGNEUR Dieu modela
du sol toute bête des champs et tout oiseau du ciel qu’il amena à l’homme pour voir comment il les désignerait. Tout ce que désigna l’homme avait pour nom « être vivant » ; l’homme désigna par leur nom tout bétail, tout oiseau du ciel et toute bête des champs, mais pour lui-même, l’homme ne trouva pas l’aide qui lui soit accordée. Le SEIGNEUR Dieu fit tomber l’homme dans une torpeur l’homme qui s’endormit ; il prit l’une de ses côtes et referma les chairs à sa place. Le SEIGNEUR Dieu transforma la côte qu’il avait prise à l’homme en une femme qu’il lui amena. »

Gn 6 ,18-22 : J’établirai mon alliance avec toi.
« Entre dans l’arche, toi, et avec toi, tes fils, ta femme, et les femmes de tes fils.
De tout être vivant, de toute chair, tu introduiras un couple dans l’arche pour les faire survivre avec toi ; qu’il y ait un mâle et une femelle ! De chaque espèce d’oiseaux, de chaque espèce de bestiaux, de chaque espèce de petites bêtes du sol, un couple de chaque espèce viendra à toit pour survivre. Et toi, prends de tout ce qui se mange et fais-en une réserve ; ce sera ta nourriture et la leur.
C’est ce que fit Noé : il fit exactement ce que Dieu lui avait prescrit.

Es 1, 2-3 :
« Ecoutez, cieux ! Terre, prête l’oreille !
C’est le Seigneur qui parle :
J’ai fait grandir des fils, je les ai élevés,
eux, ils se sont révoltés contre moi.
un bœuf connaît son propriétaire
et un âne la mangeoire chez son maître :
Israël ne connaît pas,
mon peuple ne comprend pas.

Ps 104 , 21-28 :
Les lions rugissent après leur proie
et réclament à Dieu leur nourriture.
Au lever du soleil, ils se retirent,
se couchent dans leurs tanières ,
et l’homme s’en va à son travail
à ses cultures jusqu’au soir.

Que tes œuvres sont nombreuses, SEIGNEUR !
Tu les as toutes faites avec sagesse,
la terre est remplie de tes créatures.

Voici la mer, grande et vaste de tous côtés ,
ou remuent, innombrables,
des animaux petits et grands.
Là vont et viennent les bateaux,
et le Léviathan que tu as formé pour jouer avec lui.

Tous comptent sur toi
pour leur donner en temps voulu la nourriture :
tu donnes, ils ramassent ;
tu ouvres ta main, ils se rassasient.

Daniel 8-20 :
« Or Daniel prit à cœur de ne pas se souiller avec le menu du roi et le vin de sa boisson. Il fit une requête au prévôt du personnel pour n’avoir pas à se souiller, et Dieu accorda à Daniel la grâce et faveur devant le prévôt du personnel. Le prévôt du personnel dit à Daniel : « Je crains, que Monseigneur le Roi, qui a fixé votre nourriture et votre boisson, ne vous voie des visages plus abattus que ceux des garçons de votre âge, et que vous ne me rendiez coupable au prix de ma tête envers le roi. » Daniel dit au garde que le chef du personnel avait charge de Daniel, Hananya, Mishaël et Azarya. : « Mets donc tes serviteurs à l’épreuve pendant dix jours. Qu’on nous donne des légumes à manger et de l’eau à boire. Puis tu regarderas notre mine et la mine de ces garçons qui mangent au menu du roi ; et selon ce que tu verras, agis envers tes serviteurs ! » Au terme des dix jours, on vit qu’ils avaient meilleure mine et plus d’embonpoint que tous les garçons qui menaient au menu du roi. Le garde enlevait donc leur menu et le vin qu’ils avaient à boire, et il leur donnait des légumes. Or à ces quatre garçons, Dieu donna la science et il les instruisit en toute littérature et sagesse. Quant à Daniel, il comprenait toute vision et tous songes. Au terme des dix jours fixés par le roi pour les lui amener, le prévôt du personnel les emmena en présence de Nabuchodonosor. le roi parla avec eux, et parmi tous il ne s’en trouva pas comme Daniel Hananya, Mishaël et Azarya. Ils se tinrent donc en présence du roi ; et en toute affaire de sagesse et de discernement dont le roi s’enquit auprès d’eux, il les trouva dix fois supérieurs à tous les magiciens et conjureurs qu’il y avait dans tout son royaume.