Présentation

LA FRATERNITE

La Fraternité a la particularité d’être composée majoritairement de prêtres et de laïcs au sein des églises Chrétiennes qui souhaitent promouvoir le débat sur l’Animal au sein de leur Église. Elle part du constat que, pour l’Église de ce début du XXIè siècle, du fait de l’ère de l’industrialisation et de sa mondialisation, l’Animal n’occupe plus la place que Dieu lui a accordé, notamment dans les textes fondateurs du Judaïsme et du Christianisme, textes de la Genèse et d’Isaïe.

Son action se veut être fédératrice et représentatrice de tout combat pour la gente animale au sein de l’Eglise Catholique. Elle souhaite être un organe de dialogue ainsi que de médiation pour tout conflit opposant les protecteurs d’animaux à l’Eglise Catholique, particulièrement sa hiérarchie.

De ce fait, la Fraternité encourage ses propres membres à réserver une place, nommément pour les animaux, dans leurs prières. De plus, elle invite les communautés religieuses, de par le monde entier à s’engager à prier, au moins une fois par mois, pour la Création en général, et les animaux en particulier. Ces communautés s’engagent, dans la mesure de leurs possibilités, à prier pour les objectifs suivants de la Fraternité :

SES OBJECTIFS

  • Elle met à disposition des documents pouvant faciliter toute organisation de célébration liturgique, telle messe et bénédiction, avec les animaux.
  • Elle promeut toute recherche éthique et théologique pour la création d’une « nouvelle morale » incluant aussi les animaux.
    Cette « nouvelle morale » s’appuierait entre autres sur des philosophes tels Théodore Monod et Albert Schweitzer.
  • Elle encourage, tout en reconnaissant les difficultés et l’impossibilité pour certains de ses membres à le faire, l’élimination progressive de toute alimentation carnée dans leur nourriture quotidienne.
  • Elle soutient dans la mesure de ses possibilités, des actions concrètes, des projets déjà existants, telles des Associations de protection animale, des SPA, des maisons de retraites pour animaux, ainsi que des associations diverses luttant contre des souffrances animales.

SES MEMBRES

Des prêtres et des pasteurs qui n’acceptent pas l’intolérable, à savoir que les animaux soient considérés comme des marchandises. L’homme n’a pas à en disposer arbitrairement.
Des soeurs et religieuses qui reconnaissent une dignité propre à l’animal, dignité indépendante de celle de l’Homme et fondée sur Dieu.
Des laïcs chrétiens engagés, nos sympathisants, mais également dans d’autres confessions et religions, qui souhaitent que l’Homme moderne change son regard à l’égard de la Création, et, en particulier, à l’égard du règne animal.

SON PRESIDENT FONDATEUR

©Animal Respect Catholique


Abbé JELEN Olivier ; école en France et en Suisse ; historien de formation (licence en Histoire Générale, Faculté des Lettres, Université de Genève 1996).

Supplément de licence en allemand (1995) ; étudiant aux Universités de Fribourg (Faculté de Théologie et diplôme de Maîtrise Gymnasiale - DMG) et à Rome (Université Pontificale de l’Antonianum et Institut Pontifical des Sciences Arabes et Islamiques - PISAI).

Ordonné diacre en décembre 2001 (Genève) ; prêtre en juin 2002 (Villeneuve) ; vicaire des paroisses de Montreux et Villeneuve ; aumônier des jeunes du décanat de la Riviera Vaudoise. En 2005, prêtre fidei donum en RCA (République de Centre Afrique). Enseignant au grand séminaire de Bangui et membre de l’équipe de professeurs.
Aumônier National de la JEC centre-africaine. Vicaire à la Cathédrale de Bangui. Dès 2009 de retour en Suisse, curé de différents villages de la campagne Genevoise. (Meinier, Gy, Jussy Corsier, Hermance, Anières).
Fondateur de l’association Foyer de l’espérance

Membre de la SES (Société des Etudiants Suisses), du Kolping, de la Fraternité Franciscaine. Ancien président de la JEC-Suisse, ancien permanent cantonal de la JEC-Genevoise, ancien président de l’Helvetia Romana (SES) et de la Commission Foi et Vie (SES), membre de AKUT-Suisse et de l’Association Catholique pour le Respect de la Création Animale.

©Animal Respect Catholique